Catsass, ou le hygge de chat /// Catsass, or the cat’s hygge

Pour certains d’entre vous, les vacances d’été ont déjà commencé. Pour d’autres, ça ne saura pas tarder. Et quand on y songe, je trouve une seule créature sur Terre qui a l’air d’être en vacances toute l’année ; bravo m’sieurs dames, vous avez trouvé – c’est bien le chat. Et ma foi, il s’agit de vacances en mode Club Med all inclusive cinq étoiles avec des esclaves humains à disposition, si vous voulez mon avis. Pire encore, Catsass – un de ces atroces manipulateurs – a écrit un guide de la chattitude à travers son humaine Claude Combacau où il explique l’art d’être un tigre du salon. Sorti cette année aux éditions Hors Collection, passons en revue cette incitation au culte du félin domestique.

For some of you, the summer vacation has already started. For others, it won’t be long before it does. And when you think about it, I find only one creature on Earth that seems to be having a summer break all year long; well done ladies and gents, you guessed right – it’s the cat. And let me tell you, we are talking Club Med all-inclusive five stars with a human slave at your disposal, if you want my opinion. Even worse, Catsass – one of those dreadful manipulators – wrote a cattitude guide through his human Claude Combacau where he explains the art of being a living room tiger. Published in French by Hors Collection, let’s take a look at this invitation to worshipping the domestic feline.

Il n’est pas un secret que j’adore les chats. Je partage en outre ma vie (et mon canapé, ma couette, parfois même mon assiette…) avec un magnifique spécimen nommé Bulle, ou le Gros Tas selon la température ambiante dans la pièce. D’ailleurs avec la canicule de la semaine dernière, on était témoins du stade super sayan gros tas de poils liquides… mais je m’égare. Du coup, quand j’ai commencé à feuilleter Catsass, j’étais déjà à moitié convaincue rien qu’avec la couverture du bouquin qui promet une lecture décalée agréable pour tout amateur de chats.

It’s no secret that I am crazy about cats. I share my life (and my couch, my quilt, sometimes even my plate…) with a magnificent specimen called Bubbles, or the Fat Pile depending on the ambient temperature in the room. Speaking of which, with the last week’s heat wave, we witnessed the super sayan big fat liquid pile of fluff stage… but I am digressing. Anyway, when I started going through Catsass’ pages, I was already half convinced with the book’s cover itself that promises a delightful and colorful reading experience to any cat lover.

Dans un premier temps, ce livre m’a un peu fait penser à une version adulte d’un cahier de vacances que l’on donne à des gamins pour les occuper à la plage. A la différence près, car à mon avis on ne demande pas aux enfants de dessiner des trouduc’ aux chats sur toute une page ! Mais c’est ça qui rend ce cahier génial ; entre les coloriages, rébus, où est Catsass et puzzles, on retrouve des petits trésors aussi bien tordants que tordus.

At first, this book made me think of the type of summer workbooks that you give to kids when they get bored at the beach. Well, maybe except the fact that I don’t think kids are used to drawing a whole page of cats’ dung holes! But that’s what makes this book brilliant; between the coloring pages, rebus, where is Catsass and puzzles, you can find real treasures as hilarious as they are twisted.

Catsass est en effet un chat élégant et distingué, sauf quand il gerbe, jure, déplore son esclave humain ou voit une boule de papier. De l’humour assez spécial qui plaira aux amateurs de cynisme et de chats connards, Catsass m’a séduit à 100% et je pense qu’il pourrait facilement côtoyer les plus grandes stars félines du web comme Mascotte, Simon’s Cat ou encore le mythique boss Grumpy Cat. Une lecture légère, amusante et divertissante si vous vous mettez vraiment à exécuter tous les coloriages, découpage et autres activités manuelles dedans !

Catsass is very elegant and distinguished cat, only when he doesn’t vomit, curse, despise his human slave or see a balled-up piece of paper. A rather special sense of humor that will appeal to all fans of cynicism and asshole cats, Catsass won me over 100% and I think that he can easily party aside the big feline stars of the web like Mascotte, Simon’s Cat or even the legendary Grumpy Cat. A light read offering lots of fun and entertainment, especially if you really give into all the coloring, cutting up etc. activities!

Publicités

2 commentaires sur « Catsass, ou le hygge de chat /// Catsass, or the cat’s hygge »

Une remarque, une réaction, un amour à déclarer ? A vos claviers !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s