Paris à la sauce geek : Le Café des Chats /// Paris geek-wise: Le Café des Chats

Aujourd’hui, le Japon se souvient des événements tragiques du tremblement de terre qui ont eu lieu le 11 mars 2011. Afin d’honorer ce merveilleux pays (et de profiter du fait que nous sommes vendredi pour vous donner une idée comment s’occuper ce weekend), je vous fais part d’une visite dans un endroit hors du commun qui s’inspire fortement du concept japonais de neko café. Si vous avez déjà mis vos pieds au Manga Café dont j’ai parlé la dernière fois que je suis allée à Paris, vous pouvez continuer votre chemin au Café des Chats pour un moment de ronrons et un bon petit quelque chose à boire et à manger !

Today, Japan is remembering the tragic events of an earthquake that took place in March 11th, 2011. I would like to pay my respects to this amazing country (and at the same time give you some ideas for what to do this weekend as it’s Friday), and to do so I am giving you an account of my visit to a place that has taken its roots from the Japanese concept of neko café. If you have already been to Manga Café that I mentioned the last time I was in Paris, you can continue your stroll to Le Café des Chats for a purrfect moment and a little tasty meal!

Lire la suite de « Paris à la sauce geek : Le Café des Chats /// Paris geek-wise: Le Café des Chats »

La street tech : les nouveautés originales inspirées de la géolocalisation

Les vacances sont bien passées par là, plus d’un mois sans rien écrire ! Mais promis je reviens bientôt avec plus d’assiduité. En attendant, je viens d’apprendre une drôle de nouvelle…

Vous connaissez sans doute tous Google Maps et son mode Street View. Oui, ce petit bonhomme jaune que vous pouvez faire tomber à pratiquement n’importe quel endroit dans le monde recensé par Google et visiter virtuellement les environs. Cette semaine, j’ai découvert deux nouveautés inspirées par ce mode de navigation, deux idées provenant tout droit du Japon bien évidemment ^o^


Cat Street View

On commence par la préfecture de Hiroshima au Japon qui propose, grâce à cette nouvelle application, de visiter la ville d’Onomichi d’une façon innovante. En effet, cette ville étant surnommée « la ville féline » grâce au nombre impressionnant de ces habitants à quatre pattes, Cat Street View permet de parcourir Onomichi du point de vue de ces petits poilus tellement kawaii. Ainsi, à 20 cm environ du sol, on visite la ville et on peut même obtenir quelques informations sur les commerces du coin, on croise nos amis chats et certains dévoilent même un peu de leur histoire, on écoute l’ambiance de la ville… Le tout en japonais uniquement pour l’instant, mais ça vaut le détour rien que pour l’ambiance sympa et tout plein de petits neko !


Rendez-vous sur http://hiroshima-welcome.jp/kanpai/catstreetview pour commencer l’aventure !


Pokémon GO

Je sais que Pokémon n’est jamais vraiment mort, il paraît qu’auprès de certains ça cartonne toujours et qu’il y a régulièrement de nouvelles sorties de jeux ou de films de programmés, mais soyons honnêtes : les vrais, d’abord, il n’y en a que 150 (+1, allez pour Mewtwo…), et surtout c’est plus pour les gosses. Enfin, on se voit mal de gueuler sur notre pauvre Pikachu de rendre inconscient le Bulbizarre de notre adversaire alors qu’on approche (ou on dépasse) déjà la trentaine…
Et bien dites-vous que ça risque de changer, voire d’empirer d’ici 2016 avec la sortie de l’application Pokémon GO pour nos beaux smartphones d’adultes branchés et responsables. Se servant de la géolocalisation et de données géographiques réelles, on devient entraîneur de ces gentilles bébêtes, on pourra les capturer, se battre avec lors des combats avec d’autres… Bref, du bon vieux Pokémon version 2016, mais avec en plus la possibilité de courir dans les rues de ta ville avec ton bras moulinant et balançant des pokéballs invisibles dans l’espoir d’attraper des pixels se trouvant plus ou moins à l’endroit indiqué !
Sans vous mentir je sens de loin surtout un énorme enjeu économique de vouloir faire revenir les adultes  qui ont passé des heures sur les premières versions du jeu sur la Game Boy d’il y a une bonne quinzaine d’années (cf. la vidéo de présentation diffusée lors de la conférence de presse en lien ci-dessous, dans les premières minutes : ils ne mettent en scène quasiment que des adultes !). J’ai beau critiquer l’aspect « reviendez les copains, on veut votre argent », je suis très impatiente de pouvoir en attraper un max moi-même tout en se tapant de bons délires avec mes amis ! A suivre obligatoirement !