Sous le charme de Paris Manga & Sci-Fi Show /// Under the spell of Paris Manga & Sci-Fi Show

Les retours des conventions sont toujours un peu difficiles, et c’est encore plus vrai pour le premier salon de l’année, après une longue pause hivernale. Déjà de base j’adore les conventions geek, et j’étais excitée comme une puce à l’idée de découvrir pour la première fois Paris Manga & Sci-Fi Show qui s’est tenu il y a une semaine au Parc des Expositions Porte de Versailles à Paris. J’ai passé une excellente journée le samedi, et je vous livre mon expérience en deux articles distincts (car d’habitude je tends à avoir la plume très généreuse, mais alors là personne n’aurait le courage de tout lire d’un coup je pense !). On ouvre le bal avec ce qui a été pour moi le thème principal de cette convention : l’univers Harry Potter et Animaux Fantastiques. Cosplay, rencontre avec d’autres fans et mini-interview de Josh Herdman aka Gregory GoyleSonorus et on y va !

The post-convention blues is always hard to fight, especially after the first event of the year, after the long winter break. I love attending cons in general and I was very excited about discovering for the first time Paris Manga & Sci-Fi Show, held a week ago in Paris, Porte de Versailles. I had a wonderful time on Saturday, and today I am going to share with you my experience in two separate blog posts (although I usually tend to be more than generous in words, this time nobody would last ’till the end I’m afraid!). Let’s get the party started with what stood out for me as the main theme of the con: the Harry Potter and Fantastic Beasts universe. Cosplay, meeting with other fans and a mini-interview with Josh Herdman aka Gregory GoyleSonorus and let’s go!

Lire la suite de « Sous le charme de Paris Manga & Sci-Fi Show /// Under the spell of Paris Manga & Sci-Fi Show »

Paris à la sauce geek : Manga Café V2

Aaaah Paris : capitale de la mode, du je-ne-sais-quoi français, un melting pot d’exception… mais aussi du métro sale qui pue, de la pollution à outrance, de la circulation sauvage, des gens pressés, et des serveurs désagréables qui te font payer un pauvre café au prix scandaleux. Bref, j’aime pas cette ville pour son côté immense, bordélique et impersonnel.

Mais je dois quand même admettre qu’il y a un avantage indéniable d’y habiter : la richesse culturelle et l’impressionnante variété de divertissement y sont sans égal. Il me paraissait donc évident de passer mon premier samedi libre depuis des mois (merci à ma chef d’amour pour ce geste trop sympa) à Paris avec mon cher et tendre. Sauf que les musées, la construction métallique tellement célèbre et autres bateau-mouche n’étaient pas vraiment au programme. Après une recherche rapide, j’ai noté quelques endroits sympas à visiter quand on est amateur de la culture geek et/ou japonaise. Même si finalement je n’ai pas fait tous les points de la liste (on a vraiment pris notre temps, et comme il faisait beau nous avons fait tous nos déplacements à pied), il s’agit d’un bon plan détente et découverte pour une journée tranquille à la capitale.

C’est ainsi que je débute une nouvelle rubrique intitulée « Nyanla a testé pour vous » où je vous ferai part de mes découvertes d’endroits, d’événements etc. en lien plus ou moins étroit avec la geekitude, et on commence tout de suite avec ma toute première destination.

On s’accroche à nos baskets les plus confortables, c’est parti pour la balade à Paris à la sauce geek pour découvrir manga café v2, le paradis otaku !

Manga Café V2
9 rue Primo Levi, 75013 Paris
Métro 14 : Bibliothèque François Mitterand
http://www.mangacafe.fr/
tél. : 01 45 83 70 66
ouvert tous les jours

Le manga café est une version occidentale de manga kissa (漫画喫茶) japonais, un café (ou plutôt un salon de thé vu que kissaten (喫茶店) veut dire « salon de thé » en japonais) où on peut lire des mangas à volonté.
Les premiers ont vu le jour à Nagoya et ont connu un véritable essor à partir des années 1970, entre autres avec le développement de l’Internet et la popularité grandissante des mangas, des jeux vidéo et le boom des goodies. Un manga café standard propose en général la lecture des mangas, le visionnage de films ou anime, quelques jeux vidéo, la connexion Internet, des boissons… le tout à volonté moyennant le prix d’entrée par tranches horaires. Certains proposent aussi des repas chauds ou froids, voire même des solutions d’hébergement défiant les prix d’hôtels pour ceux ouverts 24 h/24.

Après cette introduction qui vous rend incollables sur la définition, voyons enfin ce que nous propose Manga Café V2 !  Au rez-de-chaussée, une partie accessible gratuitement comprend un concept store avec tout plein de goodies : T-shirts, figurines, objets hi-tech, accessoires utiles pour une cuisine 100% japonaise et/ou 100% kawaii (coup de cœur particulier pour les boîtes à bentô Totoro et les ustensiles permettant de cuire un œuf mollet en forme de lapinou ou ourson !), des mangas bien sûr (plus de 5000 références) mais aussi quelques livres, des outils de travail pour artistes dessinateurs, et plein de friandises venues tout droit du Japon. Et non, il est physiquement impossible de sortir de cet espace sans rien acheter.

La preuve en images... Et encore, je suis restée très sage avec le nouveau tome de Maliki, mes biscuits choco panda et mes Kit-Kats goût thé vert !
La preuve en images… Et encore, je suis restée très sage avec le nouveau tome de Maliki, mes biscuits choco panda et mes Kit-Kats goût thé vert !

Une fois qu’on a déposé son sac et pris son ticket d’entrée à l’accueil (à partir de 3€ de l’heure, selon le principe des heures creuses ou pleines), on peut commencer par se servir des boissons froides ou chaudes à volonté, utiliser le code donnant accès au Wi-Fi gratuit pour son portable par exemple et faire un petit tour de reconnaissance. Une salle de jeux composée de bornes PlayStation3, PSP, mais aussi des bornes d’arcade japonaises avec notamment Street Fighter permettent de passer un bon moment, surtout quand on arrive à mettre une raclée à son chéri en utilisant la technique ancestrale de j’appuie-sur-tous-les-boutons-et-je-vois-ce-que-ça-fait (plus de détails par ici) !

Après l’effort, le réconfort : on passe à l’étage à la partie la plus chouette du Manga Café avec plus de 12 000 mangas à disposition et des canapés ainsi que des planques remplies de coussins prêts à recevoir notre postérieur pendant des heures tandis qu’on découvre avec grand plaisir des séries très rares jamais rééditées, des titres les plus populaires, des dernières nouveautés… le tout en se resservant un petit café de temps en temps, quand même. Si on avait un petit creux, des bentô ou des onigiri pourraient être consommés sur place (prix en dehors du forfait horaire). Normalement on aurait également pu faire des têtes improbables dans la machine à Purikura (une espèce de photo booth japonaise très populaire où les photos peuvent être customisées et imprimées sous forme de stickers), mais malheureusement celle-ci était en panne le jour de notre visite. Eh bien, on n’aura qu’à revenir !

Ce qui m’a surpris, c’est surtout le calme absolu dans lequel on peut vraiment passer un moment très agréable de détente, confortablement installés, un manga ou une manette de jeux à la main. Même si on mène un combat épique de la mort dans la salle des jeux, on n’entend rien dans le cocon de la lecture à l’étage supérieur ; je trouve qu’il y a eu un bon travail sur la qualité sonore de l’endroit et c’est fort appréciable.

Ce qui était également une découverte intéressante, c’est le fait que Manga Café est un projet familial qui a vu le jour déjà en 2006. Pour la petite histoire, une maman de deux garçons constate à l’époque que ses enfants lisaient toujours en cachette par terre les mangas dans les Fnac (avouez, on l’a tous fait !) sans qu’il y ait un véritable endroit prévu à cet effet. Suite à cela, elle accompagne son fils dans ce projet de création et aujourd’hui, la version n°2 de leur manga café grandit depuis 2011. Plus d’espace, davantage d’activités proposées… les propriétaires, qui sont aussi de véritables passionnés, font tout leur possible pour améliorer la qualité de leurs services en proposant de nombreuses innovations, ou encore des rencontres avec des auteurs qui laissent un croquis sur les murs en souvenir.

En somme, Manga Café V2 est Nyanla-approved : à visiter et à consommer sans modération !